Réu du 21 fév 2013


  • Réu du 21 fév 2013

Infos :
Journée Conseil Municipal des Enfants à Sortie Ouest le 19 Octobre 2013. Voir magalie toulouse au CG
7èmé journée sur le thème de la santé à Pierres Vives le 18 avril prochain
22 mai : rencontre education artistique par cg culture (alco-jean bène)
21 septembre : manifestation Jeun'Hérault au domaine d'o par cg jeunesse
Projet : le service jeunesse va travailler sur un doc autour de la thématique la jeunesse en chiffres au niveau du département (stats, chiffres..) pour que ce doc soit utile à tous, il va être construit en partenariat avec les acteurs du réseau. le cg fait des propositions les coordo complèteront

Compte rendu CP Réseau Jeun'Hérault:
Présentation de l'outil (partage d'infos) site internet qui a pris une place trop importante
par rapport aux réseaux, d'abord parler de ce que ça change en terme de gouvernance, posture, enjeux (le VOULOIR le faire) ensuite repérer ce que ça change en terme de fonctionnement (le SAVOIR coopérer) puis outiller cela (le POUVOIR le faire).
Préserver le fond des débats, parler des jeunes
Au niveau institutionnel, il reste des étapes à franchir en terme d'argumentations
  • I'importance De la  MutualiSation au regard de la situation economique et de la mise en reseau des institution
  • pour une contribution audebat
    • Vouloir / Savoir / Pouvoir : piste opérationnelle : discuter, écrire entre nous sur pourquoi on veut / doit coopérer, fonctionner en réseau
  • pourquoi on veut coopérer
  • est-ce qu'on veut coopérer
  • comment on s'outille
  • écrire: pourquoi on veut coopérer Quel sont les avantages et les inconvénients à coopérer, fonctionner en réseau
  • Programmer une journée, info sur l'acte 3 plus débat
  • stagiaire au service jeunesse, peut on lui demander une intervention sur ce sujet

4 juin, jeunesse de quelle politique intercommunale... rencontres Mairie Conseil
Moutic 2013 les 26 / 29 mars à Supagro Montpellier Territoires en réseaux : www.moustic.info

Jeunesse : de quelle politique intercommunale se doter ?
Journée d'accueil organisée le mardi 04 juin 2013 Par Mairie Conseils
Comment un territoire peut-il développer une politique d’accompagnement des enfants, des adolescents et des jeunes adultes dans des parcours d’éducation, de formation, d’accès à l’emploi et au logement et de prise de responsabilité au sein de la collectivité ? Si la présence d’activités sportives et de loisirs concourent à la socialisation des jeunes, une politique jeunesse ne peut se résumer à un programme d’activités. Il faut aussi instaurer des partenariats institutionnels et associatifs avec de nombreux acteurs : CAF, conseil général, fédération d’éducation populaire, etc.
A partir d’une méthode expérimentale appliquée à de nombreux territoires depuis 2006, Mairie-conseils propose aux élus une démarche de travail pour s’engager dans une politique jeunesse intercommunale.

action mobilité culture jeunesse:
2 groupes une autour du graph l'autre autour des espaces scéniques
rentrent dans les aiictions de territoires avec les animateurs qui ne se connaissent pas encore il y a de la richesse en interne
il faut mettre en place des réunions d'animateurs
Questions financières à régler

Alban présente un budget et les finacements seront débloqués en fonction sur les territoires.
les éléments de méthode sont transposables entre les thématiques
Il faut rendre visible le processus, quels mécanismes ont été mis en place
Il faut écrire le processus

Importance de faIre une analyse de pratiques sur ce qui est en t
rain de se mettre en place sur ce projet implication, coute moins cher, meThodo transferable = code source du projet
Faire attention a ne pas garder de cette realisation que la belle action realisee
Ct expliquer le reseau pour les nuls Laurent a des modeles d analyse
Diagnostiquer le fait que chacun avait des attentes differentes pour voircomment peut amélIorer ce projet collectif

prendre plus de temps pour définir les besoins
pour 2014 faire un projet coconstruit, en quoi on passe d'une méthode à une autre.
Ce qui est intéressant c'est la démarche
Il faut environ trois ans pour que l'on s'appropie un réseau
On pourrait imaginer une animation du réseau tounante.
on peut imaginer qu'une association soit mandatée pour faire ce travail.
  • ON EST SUPER INTELLIGENTS!!!!!!
  • attention à la "tragédie des 3C", un système ne peut être Complexe ET Complet ET cohérent, pour passer à l'opérationnel, on doit choisir deux des axes au détriment du troisième.
Monter un projet européen
Alban présente rapidement le PEJA et l'AGENCE

Pour voyager avec des jeunes en Europe dès cet été(qui est partant ? (Karine)
  • Balaruc part à Berlin du 13 au 21 Aout
  • Canal Lirou part à Barcelone cet été (projet exp CAF)
expérience de Ganges: on peut tout activer en même temps, accueil de jeune en SVE+ programme démocratie jeunesse
spectacle de rue, travail mené avec les assoc locales + groupe de jeunes
Il faut aussi travailler le sens avec les élus, pas faire juste de l'Europe pour l'Europe
Balaruc les Bains monte un projet europeen avec l'allemagne BERLIN financé par L'OFAJ
le SIVOM vene et MOSSON a monté un échange de jeunesavec l'ISLANDE .
Marseillan projéte un projet européen cette année pour un échange en 2014.
Il faut absolument écrire les codes sources
Refléxion autour de l'AFRE association de jumelage entre les viles
vraie volonté sur Frontignan
Il manque souvent un portage politique sur les échanges européens
on peut aussi parlé de volonté de volonté politique associative
au départ il faut que le projet soit coconstruit
le socle c'est aussi la formation des professionnels

travailler à libérer les code sources des projets :
  • quels objectifs attendus et atteinds ?
  • pourquoi, comment ça a marché
  • quelles méthodes
  • quels acteurs / partenaires / boulets
  • quels freins / quels leviers
  • quels echecs et réussites
  • quelles organisations, innovations
  • quelle utilité directe (visible et démontrable) et indirecte (long terme et intuitif) mais tout aussi valable
  • comment les politiques s'approprient le projet
  • quels effets sur les territoires (ici et ailleur)
  • ratio budget / effets (économie globale du projet)
  • les étapes marquantes (prévues et non prévues)
  • et si c'était à refaire (quels conseils)