Réu du 16 oct 2014

  • Reunion Du 16 Octobre 2014
MATIN
  • Cout de la journée 23 000€

  • preparation

  • beaucoup de temps qui apparait comme nécessaire présence des associations et territoires travail collectif et realisation d'une action

  • difficultés lies au fait que les personnes ne venaient pas regulierement

  • corordinnation tres positive avec CUSF la commande a été un epu tardive de la part du Cg

  • accompagnement

  • très positif et un acces au site duu réseau qui a ete utilise remarque sur le fait que le site n'est pas utilisable

  • site un peu fouilli

  • communication : dproblème peut être par manque d'accord sur les objectifs du rpojet : ejunes des territoires ou plus élus pas elus?comm définie comme cacophonique

  • CUSf le flyer était pas bon sa proposition était une maquettesavoir au départ quelle comm on veut le département ne souhitait pas faire de la com, il faut la dafinir au départ.

  • difficulté de faire venir les jeunes sans un support.

  • Dommage que cette action ne soit pas mise en valaur, par exemple sur le magazine de l'hérault

  • film vidéo de l'événement?

  • expo photo? Graph.

  • qui a porté l'action? le cg, les territoires?

  • le réseau peut il porté un projet?

  • les actions sont cofinancées.

  • on va proposer d'avoir un espace prop partagé.

  • pas cohérent avec l'officialisation de l'adhésion au réseau.

  • il est claire pour tous que c'est le cg qui porte.

  • L'objectif c'était de valoriser les PLAJh et ce n'est pas fait.

  • C'est une question qui sera posée dans le cadre du co pil

  • il vaut mieux une vraie com CG que rien du tout.

  • difficulté de rentrer dans l'idée de portage du dept sans les dfficultés de procédures.question de la présence des élus.

  • pb de qui invite et comment on invite?

  • s

  • LA QUESTION EST: COMMENT AFFICHER LE PORTAGE DU RESEAU PAR LE CG SANS ENTRER DANS LES PROCEDURES DE COM INTERNE A L'INSTITUTION

  • La question est à aborder en comité de pilotage

  • le vent a été trés pertubateur

  • la pause méridienne

  • projet

  • SIte jeun  HeRaul pas UTilise mise a jouR questiOn De remettre dans le site cg

  • Liste

  • les coordo alimentent déja leur sites locaaux,.

  • quand il y a des nouvelles personnes qui arrivent, elles trouvent l'historique te les acteurs .

  • les acteurs sont de différentes nature cet outil nous permet de capitaliser des info. les coordo devraient aussi enrichir le site.

  • Prendre un temps en fin de réunion our remplir les donnée, nomer un secrétaire de sceéance qui remette au propospre les notes prises

  • en réunion.

  • emilie l'a utilisé dans le cadre de la journée du 10 juillet.

  • on ne l'utilise pas assez non plus en interne.

  • se limiter au compte rendu, liste de distribution, garder un outil por échnager sur le projet commun

  • on garde un espace partagé pour l'organisation du projet 2015, comptes rendu de réunion, liste de diffusion

  • Quelle ORganisation pour la mise a jOur du siTef

  • Espace projet pOur action 2015


Compte rendu Réunion du 16 10 2014 après midi
10ans du PLAJH,
Intérêt des cofinancements CG un tiers,
Chaque plajh a bien sa spécificité.
Mettre en place des classes d’âges bien définies
Enquête en ligne.
Les effets sur les publics sont difficiles à percevoir, sera l’objet d’une 2eme partie.
PLAJH ont structuré leur politique j sur leurs territoires.
Les plajh ont suivi les emplois jeunes avec un souci de professionnalisation des acteurs.
Les plajh ont bénéficié à des moins de 25 ans les 19 25 n’ont pas les mêmes besoins
Les élus vont plus vers des publics captifs, c’est aussi la demande des parents pour les plus âgés plus difficile.
Pour la po départementales, mis du temps a aller vers les plus ag convention MLI 2012 seulement.
Importance du réseau. La création apporte au niveau des plajh mais aussi en termes de politique jeunesse, animation, professionnalisation association tout le réseau éducatif manque l’éducation.
Difficulté au niveau de la contractualisation CAF DDCS.
Même si ce n’est pas fait au niveau institutionnel, c’est fait au plan local. La CAF a créé 80 postes de coordo .
Accès à l’info très important.
Insertion professionnel : ressenti sur le besoin
Il y a 10 ans priorité sur les centres de loisir puis évolution vers l’emploi, le début des plajh s’est fait autour des centres de loisirs. La mise en œuvre de cette politique a permis d’évoluer, plus commande politique.
Les plajh se sont mis en place sur des territoires ruraux.
Plajh 12 25 ans très ambitieux.
Attention à préserver le continuum éducatif.
Attention à la définition du projet éducatif, (jeunes qui apprennent à monter eux-mêmes leurs projets).
Dans le cadre des plajh et du réseau : travail important sur la professionnalisation des acteurs (avec les associations).
Quid du CR qui a la compétence formation ?
Comment les animateurs pourraient interpeller la ddcs pour la formation aux diplômes d’animateurs.
Problème de la formation des animateurs, pour professionnaliser les territoires essentiel sur les territoires.
Les filières de l’animation sont porteuses.
Précarité des contrats les collectivités ne peuvent pas recruter mieux si ce sont des associations. Pas de raison que les communes ne prennent pas en charge les formations.
La représentation du métier d’animateur a beaucoup évolué. Certaines collectivités financent les formations de leurs animateurs.
Avancé en termes de représentation différence entre sport et vie sociale.
Tous les diplômes en travail social sont gratuits alors que ceux de l’animation sont payant.
Les contenus n’évoluent pas beaucoup.
Sur fronti, le plajh a structurer le territoire.
Peut-être voir le maillage associatif sur les territoires.
Peut-être aller sur 2 3 territoires avec un outil très calibré ou est-ce que l’on reste sur QQchose de général.
Quel est l’impact du coordonnateur.
Plusieurs typologies de plajh soit sur le tissu associatif soit sur un pij.
Utilité sociale définition de l’utilité sociale et voir sur quel lieu on la ressent.
BAFA collectif
  • Certains jeunes n’ont pas la possibilité de financer un bafa et de rebondir sur l’offre locale.
La collectivité s’engage pour le stage pratique mais également sur la mobilité si besoin.
Attention à ne pas tomber dans l’idée que le projet BAFA va être proposé à tous les jeunes en termes de projet professionnel.
Très intéressant de créer un réseau pour les propositions de stages pratiques.
Il faut que ça réponde à un besoin du territoire.
Attention à prendre des organismes formateurs habilités.
Mr Dupont demande à être informé de tous les stages bafa. Il y obligation pour les formateurs de trouver les stages pratiques.
La caf finance aussi les bafa quand ils sont en poste dans les communes.
Dans le cadre du projet expérimental, nécessité d’un accompagnateur local.
DDCS + CAF sont invitées à participer au groupe de travail BAFA.

Projets européens
Difficulté pour les jeunes de bouger, travail sur l’éducation à la mobilité, dès le collège et après le CG travaille avec IPEC, certains projets ont vu le jour, des échanges, des projets, formation action sur le pic saint loup, des projets ont émergés, échanges de jeunes, voyages autour de l’insertion professionnel en Allemagne.
Très important notamment pour les jeunes MLI témoignages très positifs, donner lieu à une reproduction et une dynamique. Cette action a fédéré les communes de la comcom.
Repart sur un projet avec plusieurs territoires, sur l’appel à projet euro foot.
2 jeunes en service civique viendraient sur les territoires pour parler de la mobilité autour « foot » Pic Saint Loup, Frontignan peut être le Gangeois. Sport hors compétition.
Volonté que les territoires inscrivent la politique européenne dans leur politique jeunesse.
Accueillir un sve, c’est un projet de territoire, projet politique, projet pour le jeune etc…
Nécessité d’un tuteur, pas de cout pour l’accueil, besoin d’un accompagnement individuel.
Plateforme pour apprendre au jeune à parler la langue avant son arrivé.
Réflexion de l’état sur les politiques jeunesses est ce que ça reste un enjeu sur le territoire.
Mobilité est un enjeu car on travaille sur la mobilité psychologique. En Hérault on est en retard sur le mobilité européenne. Beaucoup moins d’offre en milieu rural d’accueil comme au départ. Travailler sur l’idée d’une plateforme, d’un réseau d’acteurs mobilité européenne.
Vallée de l’Hérault ok pour une réunion d’info avec le réseau plajh local.
CRAJEP a conduit une étude sur un état des lieux des actions des assoc sur les territoires ruraux de 16 décembre.
CAF enquête sur les besoins aaaaaalsh handicapé,
Ddcs action alitipousse, cofinanacement avec les partenaires et les équipes.
Travail autour de la participation des jeunes un peu en retard sur l’hérault.
Ok mais comment on fait, dur CMJ, molle : initiative des jeunes, bonne pratique..valorisation etc..
Groupe de travail avec leris.
+travail /formation gratuite avec les animateurs.



  • Liste De discsioN et esPaces de reunion proPore avec  SynThEse